Le voisement, ou la production des sons du langage, est un processus en trois étapes.

Résumé du processus de voisement

  1. L’air sort des poumons
  2. L’air fait vibrer les plis vocaux (cordes vocales)
  3. Les ondes sonores sont amplifiées en fonction de la position des articulateurs
3 étapes du voisement

1. Poumons

En prenant une inspiration, nous remplissons d’air nos poumons. C’est en expirant cet air que nous produisons les sons de la parole. Au fur et à mesure que nous parlons, la réserve d’air s’épuise tranquillement.

2. Plis vocaux

On les appels souvent les cordes vocales, mais le terme plis vocaux reflète mieux la réalité. En effet, ces deux tissus cartilagineux qui font parti du larynx ne ressemblent pas du tout à des cordes. C’est en fermant les plis vocaux grâce aux muscles du larynx que nous arrivons à transformer l’air qui sort de nos poumons en onde sonore.

Lorsque nous parlons, les plis vocaux se ferment. Alors, quand l’air atteint les plis vocaux, il reste bloqué et s’y accumule. Donc, au moment où la pression devient trop forte, l’air commence à s’échapper faisant vibrer les plis vocaux. C’est ce qui cré le voisement que l’on appel onde fondamentale ou F0. Ce sont les ondes sonores produites par l’air qui a passé à travers les plis vocaux, mais qui n’a pas encore atteint les articulateurs et les amplificateurs.

3. Articulateurs et amplificateurs

Selon la manière dont les différents articulateurs sont placés, certaines harmoniques de l’onde complexe seront amplifiées. Ainsi, on arrive à produire tous les sons de notre langue.

Les commentaires sont fermés.